Accueil » Article » Groupe Epernay Avenir

Groupe Epernay Avenir

Février 2018

Triste opposition

Lors du scrutin municipal de 2014, des voix issues des classes populaires se sont égarées sur la liste du Front National qui obtint trois élus. Quatre ans après, le leader de cette équipe, dont le seul fait d’armes restera d’avoir prononcé un discours d’une affligeante ignominie sur les migrants, se revendique plutôt à droite de la droite et multiplie les ronds de jambe auprès de la majorité en place. Ce qui reste du FN, à l’instar de la cheffe du parti, montre ses limites et demeure dans l’incapacité de proposer une seule mesure concrète.
Trois sièges dédiés à une opposition tournée vers la défense des plus modestes ont donc été perdus. Malheureusement, ce déficit est lourd pour endiguer le libéralisme outrancier de M. Leroy qui frappe les plus fragiles (ex : la TEOM).

TER Vallée de la Marne

Notre maire, aussi Vice-Président de la Région Grand-Est l’avait annoncé. On allait voir ce qu’on allait voir et la desserte ferroviaire de la Vallée de la Marne vers Paris devait sensiblement s’améliorer.
Deux ans après son arrivée aux affaires régionales, la situation n’a jamais été autant dégradée. Pourtant, des arguments de poids étaient avancés : capacité de mutualisation plus forte de la région pour remplacer des matériels hors d’âge et impact plus puissant sur la gouvernance partagée de cette ligne. Sur injonction de l’Europe, l’Etat et la Région s’accordent déjà sur la privatisation future du service ferroviaire. Regardons ailleurs combien de tels choix ont été mortifères.

Jean-Paul Angers
Hélène Perrein
William Richard