Accueil » Article » Groupe Epernay Avenir

Groupe Epernay Avenir

Juillet-août 2019

33 %

C’est le poids du vote d’extrême droite à Epernay, lors des Européennes.
S’il existe une adhésion regrettable à ces tristes valeurs, nous y voyons surtout un vote de rejet de la classe dirigeante. Ici, Leroy amplifie les effets de son mentor Macron. Au début du mandat, nous en avions appelé à une évolution démocratique des débats y compris en associant la population sur les choix budgétaires. Jamais entendus ! Et voici le résultat !

25 %

C’est le score cumulé des listes de gauche à ces élections. Il est temps de s’organiser autour de ce socle incompressible.

1,91 %

C’est le taux de factures d’eau impayées à Véolia en 2018, taux triplé en un an. Les raisons ? Un tarif prohibitif et la fracture sociale aggravée par la politique de Macron. Que chacun se renseigne sur le prix de l’eau auprès de sa famille ou ses amis, partout en France, pour constater l’ampleur des dégâts à Epernay.

Sans nous

Nous n’avons pas voté pour le nouveau projet résidentiel du maire, envisagé sur le site des anciens ateliers SNCF. Nous ne nous faisons aucune illusion sur l’identité des entreprises de travaux publics ou de bâtiment qu’il envisage de retenir sur un tel marché. Mais son projet est surtout un renoncement dans la lutte contre le réchauffement climatique. Ne pas réfléchir aux métiers industriels du futur, supprimer un site desservi par le ferré avec le navigable proche, ne penser l’avenir qu’en mettant nos jeunes en quête d’emploi sur les routes, tout cela est une hérésie et une faute politique.

Jean-Paul Angers
Hélène Perrein
William Richard

randomness